Réaliser des filés de mouvement ou filé dynamique (panning shot en anglais) n’est pas réservé uniquement aux photographes de sport ! En tant que « parentographes » , vous pouvez aussi vous amuser avec cette technique assez simple à comprendre. Elle demande néanmoins un peu de pratique.

Ce week-end, j’ai profité de l’idée des grands-parents de promener les enfants en brouette pour tenter l’expérience. Inutile de dire que les enfants en redemandaient, c’était donc l’occasion rêvée pour tenter le coup pour la première fois !

Je profite aussi de ces lignes pour remercier Jérémy Legris du blog Apprendre la photo d’enfant d’avoir organisé un défi sur sa page Facebook, ça m’a motivé à écrire cet article et à partager ces photos avec vous !

Un filé dynamique, mais qu’est-ce que c’est ?

L’idée est de flouter l’arrière plan et de garder votre sujet net, non pas en utilisant une faible profondeur de champ et un temps de pose court mais en suivant le mouvement du sujet avec l’appareil photo avec un temps de pose assez long. C’est donc votre mouvement qui rendra le fond flou et qui en même temps gardera votre sujet net ! L’avantage : tout ce qui bouge dans la photo aura du flou de mouvement. Cela donnera une superbe dynamique à votre photo !

Comme une image vaut mille mots, regardez les quelques exemples dans l’article. 😉

Les enfants dans une brouette, une aubaine pour tester la technique du filé dynamique !

Voici comment procéder:

1. Réglez un temps de pose assez long

Remarquez que tout est relatif : Cela peut varier entre 1/20 et 1/200 de secondes en fonction de la vitesse de votre sujet. En effet, une voiture qui passe à 200 à l’heure n’est pas la même chose qu’un grand-père qui pousse une brouette ou qu’un enfant qui roule roller ou à vélo. Expérimentez avec différents temps de pose. C’est ça qui est FUN ! 😉

Je décris ici comment réaliser un filé de mouvement en mode manuel mais le mode priorité à la vitesse peut aussi convenir… je n’ai pas de problème avec ça ! 😉

2. Réglez la sensibilité ISO en fonction de la luminosité ambiance

Dans les exemples de cet article il y avait beaucoup soleil et je me suis réglé à 1/40 de secondes : 100 ISO s’imposait naturellement pour ne pas surexposer la photo même avec une ouverture très faible ! Mon objectif Sigma 35mm ne ferme que jusqu’à f/16.

3. Réglez l’ouverture afin d’obtenir une exposition correcte.

Comme votre temps de pose sera relativement long, vous aurez besoin de fermer le diaphragme votre objectif pour ne pas surexposer votre image.

Petit avis pour les les « Bokehholiques » (petit mot-valise pour décrire ceux qui ne peuvent pas s’empêcher d’ouvrir à fond parce que les flous d’arrière plan c’est quand-même trop beau ! ;-)): n’ayez pas peur si vous êtes à f/10 ou plus… de tout de façon votre mouvement floutera l’arrière-plan !

N.B. Passez cette étape si vous avez choisi le mode priorité à la vitesse…

4. Réglez votre autofocus en mode suivi automatique

Ce point est important pour être sûr de ne pas louper la mise au point sur le sujet puisque le sujet sera en mouvement rapide.

N.B. Ce mode s’appelle AF-C (Nikon, Pentax etc.) ou AI-Servo (Canon)

5. Choisissez un seul collimateur AF ou une petite zone AF si votre appareil le permet

Ne laissez pas l’appareil photo décider à votre place où la mise au point sera réalisée. Choisissez plutôt un point autofocus et prenez garde de ne pas perdre le sujet. Si vous avez un appareil avec un autofocus plus perfectionné, vous pourrez aussi choisir une petite zone de collimateurs autofocus. Votre appareil utilisera alors les collimateurs autofocus à côté du point que vous aurez choisi au départ pour vous aider à garder le sujet net tout au long de la prise de vue même si le collimateur s’écarte un peu du sujet.

6. Réglez votre appareil photo en mode rafale

Pour avoir une photo nette où le sujet sera dans la bonne position, au bon endroit dans le cadre, il vous faudra sans doute prendre beaucoup de photos. Ne vous privez-pas du mode rafale de votre appareil, c’est fait pour ça… En même temps n’en abusez pas non plus car la sélection peut alors devenir très fastidieuse. Je vous laisse juge de votre ratio quantité de photos/temps de sélection disponible. 😉

Une autre idée de filé de mouvement à réaliser. Canon EF 28mm f/1.8 à f/16 – 1/30s – ISO 100
J’ai du réaliser énormément de photos pour qu’au final, une seule soit nette et cadrée comme je le souhaitais. 😉

7. Placez-vous de manière à être parallèle au mouvement

En choisissant le bon endroit, vous aurez plus de chances de suivre le mouvement de manière fluide. 😉

8. Demander à votre enfant (ou tout autre sujet) de passer en ligne droite devant vous

Comme pour le point précédent, c’est pour mettre toutes les chances de votre côté Il n’est pas impossible de réaliser des filés autrement mais c’est tout de même plus facile comme ça… Surtout si c’est une première pour vous ! 😉

9. Suivez le mouvement de votre sujet le plus fluidement possible

Quelques conseils: Bougez tout votre tronc. La tête, les épaules et les hanches (si vous êtes debout) dirigent le mouvement de manière coordonnée. Tentez de garder votre point AF sur le sujet pendant tout le processus. Déclenchez au moment ou le sujet est devant vous (ou un peu avant en mode rafale) ! Continuez votre mouvement après avoir déclenché.

10. Répétez l’expérience

Vous aurez sans doute beaucoup de photos floues ! 😉 Ne vous décourageez pas trop vite ! C’est une technique, et celui qui prononce ce mot dit généralement « nouvelle compétence à apprendre »… Rome ne s’est pas faite en un jour, persévérez !. 😉

11. BONUS ! Profitez de vos nouvelles photos et partagez-les !

Bon, ce n’est pas vraiment une onzième étape mais bon : à quoi bon faire des photos. si vous et votre famille n’en profitez pas ? 😉

Encore quelques exemples :

Parfois, ce n’est pas le sujet voulu qui est net, attendez-vous à vous laisser surpendre !

Ne vous attendez-pas non plus à obtenir des photos hyper nettes comme en studio. Ici par exemple, j’aurais voulu que mon fils soit net mais c’est « Papou » qui l’était… La photo est quand-même marrante et on devine seulement le sourire d’Emrys !

Merci à « Papou » pour la photo !

Comme il faisait très chaud, nous avons échangé les rôles, c’est donc moi qui pousse la brouette sur la photo suivante. 😀 Ici, l’effet est plus prononcé car je cours plus vite que dans les premières photos en noir et blanc.

Et vous, avez-vous déjà essayé la technique du filé ? J’espère vous avoir donné envie d’essayer… Alors, à vos appareils, dès que l’occasion se présente ! Que vous soyez un pro du genre ou pas, n’hésitez-pas à laisser un commentaire pour donner donner vos conseils et avis !