Ca y est ! Vous êtes prêts à passer le pas et à acheter un nouvel appareil photo ? Super décision ! Me mettre à la photographie a changé ma manière de voir les choses et la vie en général, j’espère que la photo aura le même type d’effet sur votre vie ! Mais comment ne pas vous sentir perdu face au jargon « technico-marketing » des constructeurs et des vendeurs ? Vous débutez. Vous êtes sans doute face à une multitude de choix possibles. Quel type d’appareil, quelle marque et quel modèle choisir ? Toutes ces questions sont stressantes et en même temps, elles sont bien naturelles ! Dans cet article je vais vous aider à faire la part des choses entre un argument marketing et une fonction utile que vous utiliserez au quotidien pour réaliser vos clichés.

Tout d’abord, je vais vous rassurer : Il est quasiment impossible d’acheter un mauvais appareil photo aujourd’hui. Tous les constructeurs font du très bon travail et c’est tant mieux pour nous car les marques doivent rivaliser d’ingéniosité pour se démarquer et nous convaincre d’acheter leur produit plutôt que le concurrent. 😉 Mais alors, comment choisir ?

Vous êtes pressés: voici un résumé de mon avis :

  • L’ergonomie: l’appareil doit avoir assez de boutons physiques pour pouvoir changer les paramètres facilement. Avoir le contrôle créatif sur l’image que vous créez est un must have : évitez-vous la frustration de moments ratés car l’appareil n’est pas utilisable efficacement. Vous devez vous sentir à l’aise avec l’appareil en main et avoir accès facilement à tous les boutons. Essayez les différents modèles en magasin.
  • Le format RAW: Même si vous ne l’utiliserez pas dès le début de votre pratique : L’appareil doit pouvoir enregistrer se images au format RAW, le format natif non compressé du constructeur. Il permet un plus grande latence de post-traitement.
  • Réflex ou hybride: Je suis pour les appareils de type reflex ou mirrorless (hybride) où vous pouvez changer d’objectif en fonction de votre pratique, de votre niveau et de vos besoins créatifs.
  • La taille du capteur: Les plus grands capteurs des mirrorless et réflex (micro 4/3 ou APS-C) vous donneront une meilleure qualité d’image face aux bons smartphones et bridges et compacts, surtout en basse lumière. Vous bénéficierez aussi d’une profondeur de champ plus faible : vous pourrez vous régaler à photographier des portraits ou autres photos « artistiques » avec de beaux flous d’arrière plan. (si vous aimez ça, bien sûr)
  • Il vaut mieux posséder un boîtier plus simple avec de bons objectifs adaptés à vos besoins que l’inverse !

Clarifiez votre motivation pour cerner vos besoins

À moins que vous ne soyez vraiment féru de technologie, de technique photographique ou que vous aimiez vraiment dépenser (beaucoup) d’argent dans du matériel coûteux, je vous invite à trouver la vraie motivation qui vous pousse à acheter un appareil photo. En vous posant les bonnes questions vous serez au clair sur ce que vous voudrez et ne voudrez pas prendre en photo. Les différentes pratiques photographiques n’ont pas les mêmes exigences au niveau du matériel. Clarifier votre motivation vous aidera à choisir le matériel adapté à vos besoins. C’est déjà un premier pas vers la réussite de vos futures images ! Cela vous fera économiser de l’argent en n’achetant pas un appareil avec des fonctions dont vous n’aurez pas besoin.

Ce qui m’amène à la première question : (qui fâchera peut être certains d’entre-vous ! ) 😉

Est-ce bien nécessaire d’acheter un appareil photo tout de suite ?

Certains smartphones sont devenus de très bons appareils photo. Si vous n’avez pas besoin de flouter vos arrière plans et qu’une optique assez large (généralement, équivalent 28mm) vous convient, pas de problème ! Apprendre les règles de composition, la gestion de la lumière et le triangle d’exposition est tout à fait possible avec un bon smartphone. Ceci-dit : Si vous êtes en train de lire ces lignes c’est que vous êtes décidés d’acheter un meilleur appareil que votre téléphone. Je vais arrêter de vous ennuyer avec mes remarques anti-consuméristes ! 😉

Les différents types d’appareil photo:

Les compacts :

Choisir son appareil photo - Appareil photo compact
Un exemple d’appareil photo compact

Les compacts sont légers et ont souvent un zoom qui veut pouvoir tout faire et un très petit capteur. C’est clairement mieux que les Smartphone, mais vous n’aurez pas énormément plus de possibilités créatives mis à part que ça « zoome ».
Ils n’ont généralement pas de viseur, pas de mode RAW et peu de contrôle sur les paramètres de la photo. Il faut donc faire les photos à l’écran, comme sur un smartphone.

Les compacts experts:

Ils sont plus « customisables » (modes créatifs, manuel et format RAW) le capteur reste généralement assez petit mais ils sont vraiment compacts et polyvalents. Certains modèles offrent une visée électronique. Ils sont néanmoins assez chers ! À recommander aux personnes qui veulent prendre de bonnes images lors d’expéditions où chaque gramme compte ou à des photographes experts qui veulent deuxième appareil léger en complément de leur boîtier. 😉

Les bridge :

Appareil photo bridge
Exemple d’appareil photo Bridge

Plus gros que les compacts, ils ont souvent un méga zoom qui grossit genre 24x à 40x (ou plus) et c’est marqué en bien gros sur le boîtier ! Ça sent vraiment l’argument commercial ! Leurs capteurs sont aussi très petits, ce qui permet au constructeur de fabriquer ces « méga-zooms légers ». Ils ont toujours un viseur électronique (et un écran bien sûr).

Pour moi ils allient les défauts de la qualité d’image des compacts aux défauts de l’encombrement des petits réflex numériques. À moins de vouloir un appareil qui « zoom » énormément mais dont la qualité laisse généralement à désirer – par rapport aux hybrides et réflex, tout est relatif –  je ne vois pas vraiment l’intérêt d’investir dans ce genre d’appareils.

Au passage, je me permets ici de citer Robert Capa très célèbre photographe reporter de guerre:

Si vos photographies ne sont pas assez bonnes, c’est que vous n’êtes pas assez près. (du sujet)

Robert Capa

Vous aurez compris que le méga zoom à tout faire, ce n’est pas du tout ma tasse de thé, ni celle de Capa, sans doute ! 😀

Les hybrides :

Exemple d'appareil photo hybride ou compact à objectif interchangeable (COI) - Photographier ses enfants : le Blog
Un petit appareil hybride de moyenne gamme

Ils sont aussi appelés Mirrorless par les anglo-saxons ou COI : Compacts à objectifs interchangeables.

C’est dans cette catégorie d’appareils que ça devient vraiment intéressant ! Vous aurez compris que les bridge et compacts ne sont, selon moi, pas de supers investissements. 😉

Les mirrorless sont le type d’appareils numériques les plus récents qui ont bousculé le marché des réflex numériques. Ils sont en général plus légers et petits que les réflex tout en ayant une qualité d’image aussi bonne. (si pas meilleure dans certains cas)

Ils ont donc cette particularité d’être des « petits réflex » mais sans miroir ou de « gros » compacts mais à objectifs interchangeables. Lorsque je dis petit réflex, c’est en fait totalement faux puisque, dépourvus de miroir, ces appareils n’ont plus rien d’une visée réflex. La visée optique a été remplacée un viseur numérique, comme dans les bridge. Cela permet aux constructeurs de gagner de la place et de construire des mini boîtiers de qualité tout en réduisant au passage la taille des objectifs !

Attention toutefois que certains modèles entrée de gamme n’ont pas de viseur. Vous devrez alors viser par l’écran.

À retenir :

  • Les capteurs Micro 4/3 ou APS-C des hybrides sont plus grands que dans les compacts et les bridge. La qualité d’image sera au rendez-vous.
  • Il y a moyen de changer d’objectifs ! Vous aurez la possibilité d’avoir des petits zooms ou des focales fixes plus lumineuses. Celles-ci vous permettront de faire de beaux flous d’arrière-plan et de photographier dans des conditions de faible lumière.
  • L’hybride est en plein essor ! C’est la technologie du futur ! La preuve est qu’avec sa série Alpha7 (et 9), Sony a lancé des appareils hybrides aux capteurs « professionnels » plein format et les autres marques (Canon, Nikon, Panasonic) ont maintenant sorti (ou annoncé) leurs modèles concurrents.

Les bonnes marques :

Olympus et Panasonic pour les capteurs micro 4/3.
Fujifilm et Sony pour les capteurs APS-CCanon aussi mais dans une moindre mesure car leur parc optique en monture M pour capteur APS-C est très réduit.

Si vous envisagez d’acquérir un hybride Full Frame : Sony est en avance sur les autres constructeurs puisqu’ils ont déjà produit 3 générations de boîtiers.

Canon (EOS R), Nikon (Série Z) et Panasonic (bientôt) ont leurs modèles… les objectifs natifs ne sont pas encore nombreux mais des bagues d’adaptation sont disponibles si vous avez déjà investi beaucoup d’argent dans des objectifs Canon ou Nikon.

Les plus du mirrorless :

  • La taille et le poids réduits surtout pour ceux équipés de capteurs micro 4/3 car les objectifs sont alors vraiment petits. (plus le capteur est petit, plus c’est techniquement facile de créer des objectifs de petite taille)
  • Le fait de voir la photo directement dans le viseur (exposition et profondeur de champ)
  • La stabilisation du capteur (pour les modèles qui l’ont mais elle est quasiment généralisée sur les modèles récents)
  • Ils offrent souvent plus de fonctions technologiques pratiques que sur les réflex de Canon et Nikon : possibilité de faire des panoramas directement dans l’appareil, choisir le format dès la prise de vue, … Tout ceci n’est pas vraiment important puisque certaines fonctions ne fonctionneront qu’en JPEG. Mais c’est quand même un petit plus !
  • C’est la dernière technologie « à la mode » et c’est clairement le futur des appareils photo.
  • Possibilité d’afficher plein d’informations dans le viseur : niveau, histogramme en temps réel pour régler l’exposition de la photo, lignes de cadrage, fonction ‘focus peaking’ pour l’aide à la mise au point manuelle, fonction « zebras » pour l’exposition et j’en passe.
  • Parc optique nouveau, les objectifs profiteront des dernières technologies employées par les constructeurs.
  • Certains hybrides au design rétro ont beaucoup de boutons physiques qui rappellent les appareils d’antan et sont plutôt pratiques à utiliser sur le terrain.

Les moins du mirrorless :

  • Parfois, dans le noir, le viseur est un peu ralenti -> la technologie évolue cependant rapidement n’ayez plus trop crainte pour les appareils récents.
  • Technologie encore assez jeune avec tout ce qui va avec. (prix neufs, moins de matériel d’occasion etc.)
  • La batterie tient moins longtemps qu’avec un réflex de base mais c’est un problème qui peut être réglé en achetant plusieurs batteries de rechange.
  • Parc optique assez nouveau, il y a donc un peu moins de marché d’occasion, même si c’est de moins en moins vrai au fil du temps.
  • Certaines personnes préfèrent avoir un gros boîtier, ça tient mieux dans la main. Sur les modèles à plus grand capteurs, il peut parfois y avoir un déséquilibre entre le boitier et l’objectif. Il faut donc s’habituer à tenir l’appareil par l’objectif plutôt que par le boitier
  • Si vous avez la croyance que plus gros c’est mieux… tant pis pour vous, là ce n’est plus le cas 😉

Les réflex :

Réflex numérique tenu pat un moine tibétain - Photographier ses enfants : le Blog

C’est ce que tout le monde connaît, la technologie sur le marché depuis pas mal d’années.

Ils sont équipés d’un miroir qui réfléchit la lumière vers le viseur avant de prendre la photo. Une fois que vous déclenchez, le miroir se relève et l’obturateur s’ouvre (et l’objectif diaphragme à la valeur souhaitée) pour laisser la lumière toucher le capteur.

Il y a bien-sûr aussi moyen de changer d’objectifs. Leurs capteurs sont des APS-C ou Full-Frame.

Les grandes marques : Canon, Nikon, Pentax et Sony.

Il y en a vraiment pour tous les budgets. De 250€ à plus de 6500 € (vous avez bien lu: 6500 euro, juste pour le boîtier, sans objectif ! Ils sont fous chez Canon et Nikon ! Plus sérieusement, ce sont les boîtiers que vous voyez dans les mains des photographes sportifs lors de compétitions internationales comme les JO ou la coupe du monde)

Les plus des réflex:

  • Technologie plus ancienne :
    • Les grandes marques ont rentabilisé leurs systèmes et leurs parcs d’objectifs entrée de gamme c’est donc un peu moins cher.​
  • Technologie mature (même si elle est aujourd’hui en déclin par rapport aux derniers hybrides).
  •  Vous voyez ce qui se passe dans la réalité à travers le viseur, pas d’électronique en jeu, rapide, efficace, sans chichis !
  • L’appareil est disponible dès qu’on l’allume les photos dès qu’on les a prises. Ce n’était pas le cas sur les premiers hybrides même si aujourd’hui leur temps de démarrage à bien chuté. (Argument à prendre en compte et à essayer si vous comptez acheter un appareil d’occasion)
  • Durée de la batterie plus longue car on utilise moins l’écran (sauf si vous faites tout au « live view » mais alors, autant prendre un hybride)
  • Beaucoup de matériel d’occasion
  • Généralement, l’autofocus était un peu meilleur sur les réflex. Aujourd’hui ça dépendra vraiment des modèles. Les hybrides haut de gamme comme le Sony A9, A7 III et A6500, Fujifilm XT-3, etc. ont par exemple des autofocus dignes des meilleurs réflex destinés à la photographie sportive.
  • Certains réflex haut de gamme sont construits pour résister à tout, si vous êtes du genre vouloir enfoncer un clou avec votre appareil ou que vous êtes reporter dans un pays en guerre… ils sont faits pour vous… Je suis bien conscient que ça ne concernera que très très peu d’entre-vous ! 😀

Les moins des réflex:

  • Encombrement : lourds, gros objectifs (même en APS-C car les constructeurs on gardé la même monture que pour les réflex plein format)
  • On ne voit pas le résultat de la photo dans le viseur directement (profondeur de champ et exposition)
  • Moins stylé (certains mirrorless sont ont un design vintage très à la mode)
  • Chez Nikon et Canon, ils ont tendance à être plus chiches en fonctions que les fabricants mirrorless qui sont plus des « outsiders ».
  • Une limite technologique fait que les collimateurs d’autofocus sont assez centrés (ce qui est surtout valable pour les appareils Full Frame)
  • Le fait d’avoir un miroir ralentit la rafale car il doit se relever à chaque photo
  • Ils font généralement « le Job » mais sans plus, ils n’ont pas de fonction de choix de format dès la prise de vue etc

Choisir son appareil photo, ce n’est pas encore fini… RDV dans le prochain article

J’espère que les différents types d’appareil que vous trouverez dans le commerce n’ont plus aucun secret pour vous… Rendez-vous dans prochain article sur le capteur… véritable pièce maîtresse de votre appareil, il mérite un article à lui tout seul. 😉 N’hésitez-pas à poser des questions ou des remarques dans les commentaires ! J’y répondrai avec plaisir !