À 2ans et demi et 4 ans et demi, rien de mieux qu’une bonne fin de journée ensoleillée pour jouer aux fusils à eau dans le jardin.

J’en profite donc pour continuer mon défi de me mettre à réutiliser mon Lensbaby… Aujourd’hui, j’aimerais vraiment en tirer quelque chose car le potentiel pour raconter des histoires photographiques et bel et bien là. La lumière aussi d’ailleurs.

Pourquoi ce défi ? À côté du flash déporté qui me permet d’avoir les belles lumières et des photos plus « posées » et « parfaites » (mais parfois un peu gentilles), je veux garder l’esprit plus brut du reportage en style documentaire que j’affectionne particulièrement.

Comme j’ai eu une petite période où j’ai fait moins de photo, je me suis dit que je voulais corser un peu les choses pour reprendre… d’où mes défis au flash et au Lensbaby. Pour « épicer » ma pratique mon défi le Lensbaby est parfait : focus manuel, plan de netteté erratique, résultat vraiment pas assuré… Il y a de quoi pêter un cable. Mais quand ça donne, je trouve le résultat très gratifiant (vu le processus quelque peu… erratique et compliqué)

Ça me demande de m’impliquer encore plus dans le processus de prise de vue. J’aime beaucoup l’exigence de ce genre de pratique… parfois le côté parfait des photos prises à l’autofocus avec des appareils numériques me gène et là, ça me permet de garder l’aspect expérimental avec les enfants… En fait, je fais ça pour ne pas tourner en rond et faire tout le temps les mêmes photos.